40% des états africains endettés

0
621

Une décennie après la mise en oeuvre du programme PPTE, la question de la dette en Afrique est toujours autant d’actualité.

Selon la nouvelle directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, « 40% des pays du continent sont en difficulté en raison du niveau de leur endettement ».

La dette des Etats africains devrait passer de moins de 30% du PIB en 2010 à 50% d’ici 2020. Une croissance exponentielle des emprunts qui devient inquiétante d’autant plus que cela pèse énormément sur l’économie des pays africains. Mais cela pourrait être aussi  une bonne raison de chercher à (re)dynamiser l’économie afin de ne pas sombrer sous le poids de la dette.

« Dans certains cas, nous sommes inquiets, dans d’autres, nous voyons que l’investissement va porter ses fruits avec le temps. », a déclaré Kristalina Georgieva au cours d’une interview accordée à un magazine.

La directrice générale a pris pour exemple le Kenya pour étayer sa thèse: « Nous conseillons au Kenya d’être un peu plus prudent dans la construction de sa dette, mais nous avons constaté de bonnes politiques macroéconomiques, dans ce pays ».

Soulignons que les Etats africains font souvent face à un dilemme entre mobiliser des ressources pour accélérer le développement et éviter de tomber dans le piège du surendettement qui ravage bien d’économies.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here