Iran: un budget de résistance face aux sanctions

0
25

Hassan Rohani, le président iranien, a présenté au parlement, ce dimanche, un « budget de résistance » face aux sanctions américaines, pétrolières et bancaires, qui asphyxient l’économie de son pays.

Dans son récent discours devant le parlement, Hassan Rohani a affirmé que le budget de la prochaine année débutera en mars 2020 et sera encore celui de la résistance:  » Ce budget annonce au monde que malgré les sanctions, nous serons en mesure de gérer le pays, particulièrement dans le domaine du pétrole », a t-il révélé.

Hassan Rohani a aussi annoncé une augmentation de 15% des salaires du secteur public. Le budget reposera en partie sur les taxes, alors que le pays a de plus en plus de mal à exporter son pétrole à cause des sanctions.

Le retrait unilatéral des Etats-Unis en 2018 de l’accord international sur le nucléaire iranien (conclu en 2015), et le rétablissement de lourdes sanctions  contre Téhéran ont plongé l’économie iranienne dans une violente récession.

Le Fonds monétaire international estime que le PIB de l’Iran devrait chuter de 9,5% cette année.

Soulignons que ce projet  a été présenté après les troubles qui ont récemment secoué le pays suite à la hausse vertigineuse du prix de l’essence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here