Interview… avec Gian Reto Agramunt (candidat au Conseil administratif de Vernier)

0
1828

Il est jeune, dynamique, compétent et ambitieux. Il milite aussi pour des causes justes et humanitaires. Un expert comme il faut dans ses domaines de compétences qui a aussi une vision et des idées en tant que candidat au Conseil administratif de Vernier (en Suisse). Lui, c’est Gian Reto Agramunt. Découvrons-le !

*Qui êtes-vous? 

-Je suis un « jeune » homme de 38 ans, qui exerce la profession d’avocat et de juge d’instruction militaire. Actuellement, je brigue un siège à l’exécutif de la Ville de Vernier dans le cadre des élections municipales de ce printemps. Par ma candidature, je souhaite amener du dynamisme, des compétences et de l’intégrité pour Vernier !

*Vous soutenez des causes qui vous sont chères, mais que représentent-elles pour vous ? Pourquoi ces causes et pas d’autres ? 

-Je suis actif au sein de différents comités d’associations ou organisations telles que POLYMANGA (la plus grande Convention de Suisse sur la culture japonaise, le manga et les jeux-vidéos), l’Association Centre genevois de consultation pour victimes d’infractions (LAVI), l’Association du scoutisme genevois (ASG), l’Association des Intérêts de Vernier-Village (AIVV), etc.

*… 

-Ces causes me sont chères à plus d’un titre. Pour POLYMANGA par exemple, il s’agissait de créer et d’organiser une nouvelle convention qui soit pérenne. Concernant la LAVI, la protection et la prise en charge des victimes d’infractions me paraissent être une cause plus que louable, étant donné qu’à mon avis (cela n’engage que moi), les victimes d’infractions sont malheureusement les personnes qui sont les moins considérées dans le cadre d’une procédure pénale. Un travail de lobbyisme est donc nécessaire sur cette problématique pour faire modifier les lois. Pour ce qui a trait à l’ASG, l’intérêt consiste à donner à nos jeunes l’appui et les conseils nécessaires pour qu’ils puissent s’épanouir pleinement dans leurs activités de jeunesse. En ce qui concerne l’AIVV, le but est de diminuer les nuisances subies par les personnes résidentes de Vernier-Village. Mes actions se limitent principalement à ces causes étant donné qu’une journée ne comporte malheureusement que 24 heures.

*Un avocat qui s’implique dans la société civile communale, cela répond à quoi ? Quels impacts voulez-vous avoir sur la vie des populations et de votre commune en tant que conseiller administratif? 

-Une implication de tous et toutes est à mon avis nécessaire dans une société civile communale. Il ne faut négliger personne, car chaque personne est en mesure d’amener une expérience ou une remarque constructive pour le bien commun. Mon implication a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des habitants de la Commune de Vernier, en réduisant par exemple les nuisances sonores et visuelles, voire en construisant des infrastructures nécessaires et adaptées pour des lieux de rencontres tels que le futur Centre Culturel de Châtelaine ou en développant un transport plus écologique, tel que la mise en place d’une station RER/Léman Express à Châtelaine. Si les électrices et électeurs verniolans me font confiance, je m’attèlerai donc à réduire les nuisances, à améliorer la qualité de vie et ferai le nécessaire pour que des entreprises créatrices d’emplois pour les verniolans s’implantent sur la commune.

* Quelles sont les valeurs, les principes auxquels vous tenez le plus ? 

-Le respect de l’autre, la responsabilité individuelle et l’intégrité sont des éléments essentiels à tous échanges entre humain. Je m’y conforme et attends en retour que cela soit réciproque.

*Vos qualités ? 

Je suis travailleur, intègre et recherche à améliorer constamment ce qui peut l’être.

*Quelle est votre vision écologique en ce qui concerne la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique ? 

-En matière d’écologie des mesures générales gouvernementales doivent être (malheureusement) prises pour éviter que la situation actuelle ne se dégrade plus encore. De manière plus individualiste, chacun et chacune doit réduire sa façon de consommer les énergies, les transports et la nourriture. Sans le cumul de ces mesures, nous aurons des températures estivales au mois de janvier de chaque année en Suisse.

* Quand on vous dit culture, qu’est-ce que cela vous inspire ? 

-Lié à la sociologie, la culture se définit comme ce qui est commun à un groupe d’individus, ce qui est appris, transmis, produit et créé. Plus généralement, cela me fait penser au Centre Culturel de Châtelaine que le magistrat PLR, Pierre RONGET, a initié. La culture doit à mon avis être accessible à toutes et tous, multiculturelle et diversifiée.

*Quelle est votre politique en matière sportive ? 

-Je suis favorable à mettre à disposition des associations sportives communales les infrastructures nécessaires et adaptées. De plus, je souhaite que les verniolanes et verniolans puissent exercer l’activité sportive de leur choix. Des partenariats publics-privés pourraient être mise en place ainsi que des structures liées à des écoles du sport.

Propos recueillis par K.S.J

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here