La période de la puberté chez la jeune fille au pays AKAN : ‘’Manzanmouan’’

0
116

A mon avis si l’on retranchait la tradition à la l’Afrique, il n’aura plus d’identité, de fierté et de dignité. Car c’est en cela qu’il tire sa particularité. La Côte d’Ivoire pays situé en Afrique de l’ouest, a en son sein plus de 60 ethnies qui plus procurent une belle image aux yeux du monde. C’est un pays dans lequel les coutumes et traditions diffèrent en fonction du peuple.

 

 Manzanmouan désignant la période de la puberté, est un moment de célébration dans le grand groupe AKAN. La jeune fille pubère qui est appelée Atonvlê ne doit  pas s’attendre à ce que les devancières lui prêtent juste de quoi se protéger et OUUP c’est fini ! NON  c’est au contraire un évènement…un jour différent des autres au point où, toute la communauté est informée de son nouvel état. Ce passage de l’enfance à la vie de femme est l’objet d’une cérémonie particulière. La mère de la concerner informe les membres de la famille et l’on procède à la cérémonie de purification de la jeune fille durant trois mois successifs.

Durant le premier mois, tous les jours, au réveil, la jeune fille devenue femme, avec l’aide de sa mère, fait sa toilette, ensuite elle est ointe d’un mélange d’huile de palme et de beurre de karité, et parfumée de plantes odorantes. Puis elle est vêtue d’un un petit morceau de pagne autour de sa hanche  et est installée sur une natte entourée de ses amies qui restent à ses côté du matin au soir, se déplaçant juste pour se changer et aller au besoin.

Les poitrines exposées, des fleurs dans les cheveux et autour d’elle, pas de bijoux. A cette occasion des chants sont entonnés pour interpeler le fiancé, si la jeune femme en a. Il participe dans ce cas-là en grande partie aux finances pour la cérémonie.

Par ailleurs c’est aussi l’occasion de parfaire son éducation et de la préparer à son rôle de future mère. C’est également une période sensible car c’est un moment où se joue l’honneur de la famille.

Contrairement au premier mois, les deuxième et troisième mois, la jeune femme est parée de colliers et bracelets en or au cou, habillée avec un tissu jaune attaché à la hanche et passe de cour en cour pour saluer la communauté.

Pendant cette période de purification et même avant, si une grossesse intervient, la famille est déshonorée, la grossesse est refusée et l’enfant est souvent tué.

Au terme de cette cérémonie, la jeune fille est prête pour le mariage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here